Aller au contenu principal

Laboratoire de la finance africaine

Mozambique

Aperçu 2022
Taux de croissance du PIB en volume ( %) : 3.849
PIB (milliards USD) : 16.759
Population (milliers) : 33.089 
Sociétés Cotées à BVM
Performance économique et perspectives

L’avènement de la pandémie de COVID-19 a provoqué un arrêt soudain des bonnes performances économiques du Mozambique. Selon les estimations, le PIB réel s’est contracté de 0,5 % en 2020, soit la première baisse enregistrée en 28 ans, après une croissance de 2,2 % en 2019. Le ralentissement noté dans les secteurs de la construction, du tourisme et des transports, ainsi que la diminution de la demande d’exportation de matières premières ont été les principaux facteurs de cette décélération. L’activité économique a également été affectée par l’escalade du conflit dans la province septentrionale de Cabo Delgado, qui a provoqué le déplacement de plus de 250 000 personnes et fait plus d’un millier de morts. La contraction économique devrait faire passer 850 000 personnes sous le seuil de pauvreté international en 2020, soit une augmentation de 1,2 point de pourcentage du taux de pauvreté qui atteindrait 63,7 %, selon la Banque mondiale, alors que le PIB par habitant devrait se contracter de –3,4 % en 2020. Malgré une croissance négative, une légère augmentation de l’inflation est attendue , de 2,8 % en 2019 à 3,1 % en 2020, poussée par une dépréciation de 21,7 % du metical par rapport au dollar US. Le Comité de politique monétaire a réduit le taux d’intérêt directeur de 250 points de base de mars à août, l’amenant ainsi à 10,25 %, afin d’assurer la liquidité et de minimiser les risques de resserrement potentiels du crédit dans le secteur privé. Néanmoins, les prêts improductifs, qui étaient déjà élevés, atteignant 10,2 % en 2019, sont passés à 12,6 % en juin 2020, alors que les entreprises peinent à honorer leurs obligations. Le solde budgétaire et le solde extérieur se sont tous deux détériorés. Le déficit budgétaire devrait atteindre 7,0 % du PIB en 2020, soit plus que le déficit de 2,7 % enregistré en 2019, en raison de la baisse des recettes découlant des allégements fiscaux et du ralentissement économique, ainsi que de l’augmentation de la dette publique, déjà élevée, atteignant 108,4 % du PIB en 2019. Le déficit de la balance courante devrait se creuser pour atteindre 30,8 % du PIB en 2020, contre 19,9 % en 2019, principalement du fait de la baisse des recettes d’exportation. Les réserves internationales sont restées au même niveau qu’en décembre 2019, soit une couverture de 7 mois jusqu’en novembre 2020, à l’exclusion des mégaprojets. (Télécharger Analyse détaillée Source : Rapport Perspectives Economiques en Afrique 2021; AfDB)

Marchés financiers

Le montant des crédits distribués au secteur privé en 2016 représentait 3.8 Md$.

La bourse du Mozambique compte 6 sociétés cotées, représentant, à la fin de l’année 2017, une capitalisation boursière de 1 Md$.

Les montants investis par le private equity ont représenté 22 M$.

Pour aller plus loin