Aller au contenu principal

Laboratoire de la finance africaine

Gambie

Aperçu 2022
Taux de croissance du PIB en volume ( %) : 2.216
PIB (milliards USD) : 2.173
Population (milliers) : 2.567 
Performance économique et perspectives

Les mesures de confinement introduites pour limiter la pandémie de COVID-19 ont contribué à la contraction du PIB de la Gambie, estimée à 2,4 % en 2020, après une croissance de 6,2 % en 2019. Du côté de l’offre, les secteurs du tourisme et du commerce sont les plus touchés, tandis que du côté de la demande, la faiblesse de la demande intérieure et extérieure nuit à l’économie. Le gouvernement a réagi par une politique budgétaire expansionniste avec un accroissement des dépenses de santé de 0,5 % du PIB et de l’aide alimentaire de 0,7 %. Les politiques monétaire et financière ont également été assouplies : le taux directeur a été réduit de 200 points de base pour atteindre 10 % afin d’accroître les liquidités. La faiblesse de la demande a entraîné une baisse de l’inflation, avec un taux de 6 % en 2020 contre 7,1 % en 2019. Le déficit budgétaire s’est creusé pour atteindre 3,7 % du PIB en 2020 contre 2,4 % en 2019, en raison de l’augmentation des dépenses et de l’insuffisance des recettes. La baisse des envois de fonds et des recettes touristiques a augmenté le déficit du compte courant, de 5,3 % du PIB en 2019 à 8,6 % en 2020. Les réserves de change ont diminué de 10 millions de USD pour atteindre 258 millions de USD en 2020 (3,7 mois de couverture des importations), tandis que le taux de change s’est stabilisé à 51 dalasis gambiens pour un dollar américain tout au long de l’année. La dette publique a augmenté, passant de 81 % du PIB en 2019 à 83,1 % en 2020, en raison de l’importance des déficits budgétaires et des efforts du gouvernement pour soutenir les entreprises d’État. Le secteur financier, bien que bien capitalisé et liquide, reste vulnérable aux retombées de la pandémie sur la capacité des entreprises à assurer le service de leurs prêts dans le secteur du tourisme, du commerce et de l’immobilier qui représentent 54 % du total des crédits et un tiers des prêts non productifs. La pandémie a affecté négativement les indicateurs sociaux. On estime que 20000 emplois ont été perdus en 2020, le taux de chômage est d’environ 40 % et le niveau de pauvreté est estimé à 48,6 %. (Télécharger Analyse détaillée Source : Rapport Perspectives Economiques en Afrique 2021; AfDB)

Marchés financiers

A la fin de l’année 2016, le secteur bancaire de la Gambie représentait un total actif de 0.75 Md$. Les montants des crédits distribués aux entreprises représentaient 0.1 Md$, et plus largement les crédits au secteur privé 0.12 Md$.