Aller au contenu principal

Laboratoire de la finance africaine

Guinée équatoriale (CEMAC)

Aperçu 2022
Taux de croissance du PIB en volume ( %) : -9.685
PIB (milliards USD) : 12.074
Population (milliers) : 1.498 
Performance économique et perspectives

L’économie de la Guinée équatoriale a souffert des effets de la pandémie de COVID-19. La baisse de la demande mondiale et des prix du pétrole causée par la crise, et le déclin de la consommation des ménages et de l’activité des entreprises dû aux mesures prises pour enrayer la propagation de la maladie ont exacerbé les problèmes de croissance déjà sérieux du pays. Le PIB réel a baissé de 6,1 % en 2020 et de 5,6 % en 2019. C’est la huitième année de récession consécutive, en raison des problèmes de croissance du secteur pétrolier (– 7,2 %) et non pétrolier (– 4,7 %). Du côté de la demande, l’investissement s’est contracté de 35 % et malgré la chute de la production, les prix ont monté. L’inflation a augmenté à 3 % en 2020, contre 1,2 % en 2019, en raison de la détérioration des termes de l’échange due à la pandémie et de l’aggravation de la situation monétaire. En conséquence, la Banque des États de l’Afrique centrale, plutôt que d’essayer de réduire la liquidité du système bancaire, a proposé une série de mesures de soutien aux économies de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) en diminuant le taux d’intérêt directeur et le taux de la facilité de prêt marginal (de 3,5 % à 3,25 % et de 6 % à 5 % respectivement). Le pays a connu un déficit budgétaire estimé à 4,7 % du PIB en 2020, malgré la consolidation fiscale menée dans le cadre de l’accord avec le Fonds monétaire international (FMI) qui avait permis, en 2018 et 2019, de générer un excédent budgétaire de 0,5 % et de 1,6 % du PIB respectivement. Le déficit des opérations courantes s’est creusé à 9,9 % du PIB en 2020, contre 5,9 % en 2019, à la suite de la détérioration des termes de l’échange et d’une baisse de 41,5 % des exportations de pétrole. (Télécharger Analyse détaillée Source : Rapport Perspectives Economiques en Afrique 2021; AfDB)

Marchés financiers

A la fin de l’année 2017, le secteur bancaire de la Communauté Economique et Monétaire de l'Afrique Centrale (CEMAC) (Guinée équatoriale membre de la CEMAC) représentait un total actif de 14 Md$.

Le montant des crédits distribués au secteur privé en 2017 est de 13.4 Md$.

Les montants investis par le private equity ont représenté 11 M$.