Aller au contenu principal

Laboratoire de la finance africaine

Niger (UEMOA)

Aperçu 2022
Taux de croissance du PIB en volume ( %) : 5.033
PIB (milliards USD) : 17.261
Population (milliers) : 26.084 
Sociétés Cotées à BRVM
Performance économique et perspectives

Le Niger a pu gérer les aspects sanitaires de la COVID-19, mais la pandémie a ralenti le dynamisme économique dont le pays a fait preuve ces dernières années. Le PIB réel a augmenté de 1,2 % en 2020, après avoir progressé de 5,9 % en 2019 et de 7 % en 2018. Les problèmes de sécurité liés aux activités terroristes et la fermeture des frontières ont nui à la croissance. Du côté de l’offre, les secteurs des services et des industries extractives ont été les plus touchés par la crise sanitaire. Du côté de la demande, la consommation et les investissements étrangers (chinois et européens) ont fortement diminué. En raison des ruptures d’approvisionnement, le taux d’inflation s’est établi à 2,8 % en 2020, contre une baisse de 2,5 % en 2019. Le déficit budgétaire a encore augmenté pour atteindre 5,7 % du PIB en 2020. En effet, la crise de la COVID-19 a déclenché une augmentation des dépenses de santé, et les recettes fiscales déjà faibles ont diminué. Le déficit de la balance des opérations courantes a augmenté à 12 % du PIB en 2020, contre un niveau déjà élevé de 12,5 % du PIB en 2019, principalement en raison de la baisse des recettes d’exportation. (Télécharger Analyse détaillée Source : Rapport Perspectives Economiques en Afrique 2021; AfDB)

Marchés financiers

En tant que membre de l’UEMOA, le Niger est membre de la Bourse Régional des Valeurs Mobilières (BRVM), qui compte 59 sociétés cotées, représentant, à la fin de l’année 2017, une capitalisation boursière de 16.3 Md$.

A la fin de l’année 2016, le secteur bancaire de l’UEMOA représentait un total actif de 36 Md$.

Le montant des crédits distribués au secteur privé en 2017 est de 30 Md$.

Les montants investis par le private equity ont représenté 103 m$.

Pour aller plus loin