Aller au contenu principal

Laboratoire de la finance africaine

Ghana

Aperçu 2022
Taux de croissance du PIB en volume ( %) : 3.469
PIB (milliards USD) : 82.018
Population (milliers) : 32.082 
Sociétés Cotées à Ghana Stock Exchange
Performance économique et perspectives

La pandémie de COVID-19 a considérablement freiné la dynamique de croissance économique du Ghana. Selon les estimations, la croissance du PIB réel a ralenti, à 1,7 % en 2020, contre 6,5 % en 2019 en raison de la chute des prix du pétrole et de l’affaiblissement de l’activité économique mondiale. Néanmoins, la croissance sera soutenue par une reprise progressive dans les secteurs de la construction et de l’industrie manufacturière, combinée à des prix de l’or et du cacao favorables. L’inflation devrait atteindre 10 % en 2020, contre 8,7 % en 2019, du fait des interruptions des chaînes d’approvisionnement liées à la pandémie et d’une politique monétaire expansionniste visant à atténuer les effets économiques de la Covid19. Le déficit budgétaire devrait se creuser pour atteindre 10,5 % du PIB en 2020, contre 4,8 % en 2019, en raison du manque à gagner dû à la faiblesse de l’activité économique et à l’augmentation imprévue des dépenses de santé. Le déficit du compte courant devrait se réduire à 2,5 % du PIB en 2020, contre 2,8 % en 2019, en raison de la réduction de la demande d’importations. Les réserves de change ont maintenu le niveau de l’année précédente de 4,0 mois de couverture des importations à partir d’octobre 2020. Le cedi ghanéen s’est déprécié de 3,1 % en 2020 contre une dépréciation de 10 % en 2019. Le Ghana reste en situation de « risque élevé de surendettement » dans l’analyse de viabilité de la dette de 2019 du Fonds monétaire international en raison des risques de solvabilité et de liquidité. Le ratio de la dette publique au PIB a atteint 71 % en septembre 2020, contre 63 % un an plus tôt. Une réforme du secteur bancaire, comprenant la recapitalisation des banques et la liquidation des institutions financières insolvables, a renforcé la résilience globale du secteur. Des enquêtes menées auprès des entreprises et des ménages révèlent que pendant la quarantaine partielle, environ 770000 personnes ont subi une baisse de salaire et 42000 ont perdu leur emploi. (Télécharger Analyse détaillée Source : Rapport Perspectives Economiques en Afrique 2021; AfDB)

Marchés financiers

A la fin de l’année 2017, le secteur bancaire du Ghana représentait un total actif de 20 Md$.

En 2017, les montants des crédits distribués aux entreprises représentaient 6.4 Md$, et plus largement les crédits au secteur privé 8.7 Md$.

La bourse du Ghana compte 43 sociétés cotées, représentant, à la fin de l’année 2017, une capitalisation boursière de 13 Md$.

Les montants investis par le private equity ont représenté 12 M$.

Pour aller plus loin