Aller au contenu principal

Laboratoire de la finance africaine

Afrique du Sud

Aperçu 2022
Taux de croissance du PIB en volume ( %) : 0.279
PIB (milliards USD) : 435.212
Population (milliers) : 61.454 
Sociétés Cotées à Johannesburg Stock Exchange
Performance économique et perspectives

La croissance du PIB réel de l’Afrique du Sud était de 0,2% en 2019. La pandémie et les mesures visant à endiguer la propagation du virus ont encore plus affaibli l’économie. Le PIB réel a reculé de 8,2% en 2020, suite au déclin des secteurs de la construction, des transports et des communications, ainsi que du secteur manufacturier et minier. Toutes les composantes de la demande ont reculé, et c’est l’investissement qui a enregistré la plus forte contraction, à savoir 32,4%. La Banque centrale d’Afrique du Sud a abaissé le taux directeur de 300 points de base au total en 2020, de 6,5% à 3,5%, pour soutenir les entreprises et les ménages touchés par la pandémie. L’inflation devrait ralentir en 2020 pour se situer à 3,4%, dans la limite de l’objectif de la banque centrale, de 3 à 6%. Le déficit budgétaire devrait se creuser de manière significative et atteindre plus de 14% du PIB, principalement en raison des pressions exercées sur les dépenses publiques engagées pour contenir l’impact économique de la pandémie. Le pays devrait cependant enregistrer son premier excédent du compte courant en 2020, estimé à environ 1% du PIB, en raison du prix élevé de l’or (l’une de ses exportations), d’importations de carburant peu coûteuses, et de l’augmentation des exportations agricoles. Malgré la pandémie, le secteur bancaire sud-africain reste solide, avec un ratio de fonds propres de 16,3%, ce qui est supérieur à l’exigence réglementaire de 10%. Le crédit intérieur au secteur privé a atteint 280 milliards de dollars en novembre 2020, soit une augmentation de 3,5% par rapport à décembre 2019, lorsqu’il était de 139% du PIB. La faiblesse persistante de l’économie a incité les trois principales agences de notation de crédit à abaisser la cote de crédit en devises locales et étrangères de l’Afrique du Sud à une cote de niveau inférieur. Néanmoins, l’investissement réel privé a augmenté de 33,2% au troisième trimestre 2020. Les indicateurs sociaux sont susceptibles de rester faibles, en raison de la gravité de la pandémie et des conséquences du faible développement humain en Afrique du Sud. Environ 2,6 millions de personnes ont perdu leur emploi depuis mars 2020, portant le taux de chômage à 30,8% en septembre 2020 contre 23,3% en décembre 2019. (Télécharger Analyse détaillée Source : Rapport Perspectives Economiques en Afrique 2021 ; AfDB)

Marchés financiers

En Septembre 2017, le secteur bancaire de l’Afrique du Sud représentait un total actif de 423 Md$.

Le montant des crédits distribués au secteur privé représentait 282 Md$ en Septembre 2017.

La bourse de Johannesburg compte 376 sociétés cotées, représentant, à la fin de l’année 2017, une capitalisation boursière de 1 148 Md$. Les fonds levés et les montants investis par le private equity ont représenté respectivement 423M$ et 422M$.

Pour aller plus loin