Aller au contenu principal

Laboratoire de la finance africaine

Madagascar

Aperçu 2022
Taux de croissance du PIB en volume ( %) : 4.18
PIB (milliards USD) : 15.402
Population (milliers) : 28.983 
Performance économique et perspectives

La pandémie de COVID-19 a mis un frein aux quatre années de croissance économique à Madagascar. Après une croissance du PIB réel de 4,4 % en 2019, le pays est entré en récession en 2020 lorsque le PIB réel a diminué de 4 %. L’industrie manufacturière, minière et les services ont été les plus touchés en raison des mesures de confinement, tandis que l’agriculture s’est bien comportée. La crise a également exercé une pression sur le secteur financier qui a conduit la banque centrale à injecter des liquidités dans le système. Les prix ont été contenus malgré tout. L’inflation était de 4,2 % en 2020, contre 5,6 % en 2019. Le déficit du compte courant s’est détérioré pour atteindre 3,5 % du PIB en 2020, contre 2,3 % en 2019, suite à la baisse des exportations, à l’arrêt brutal du tourisme et à la diminution des investissements directs étrangers (IDE). La pandémie a mis à mal les finances publiques. Les recettes fiscales ont diminué, tandis que les dépenses ont augmenté de manière significative avec les mesures prises par le gouvernement pour atténuer la crise de la COVID-19. En conséquence, le déficit budgétaire s’est détérioré, passant de 1,4 % du PIB en 2019 à 6,3 % en 2020. (Télécharger Analyse détaillée Source : Rapport Perspectives Economiques en Afrique 2021; AfDB)

 

Marchés financiers

A la fin de l’année 2016, le secteur bancaire de Madagascar représentait un total actif de 2.4 Md$.

Le montant des crédits distribués au secteur privé en 2016 est de 1.25 Md$.