Aller au contenu principal

Laboratoire de la finance africaine

Nigéria

Aperçu 2020
Croissance du PIB attendue (% Change) : 2.3
PIB (courant, Md$) : 397.00
Prix à la consommation attendu (% Change) : 11.3
Population : 206 million
Capitalisation boursière : 44 Md$
Nombre de sociétés cotées : 181
Sociétés Cotées à The Nigerian Stock Exchange
Performance économique et perspectives

Le Nigeria est confronté à un affaiblissement rapide des conditions macroéconomiques, provoqué par une chute brutale du prix du pétrole qui est passé de plus de 60 dollars US par baril  en début d’année à moins de 30 dollars US en mars 2020. La pandémie a également eu un effet cascade à travers les flux d’investissement inversés, la volatilité des marchés financiers et les perturbations dans les voyages et le tourisme. Le PIB réel devrait se contracter entre 4,4 % et 7,2 % selon la gravité et la durée de la pandémie, effaçant ainsi les gains obtenus grâce à trois années consécutives de croissance depuis la récession de 2016 (tableau). Le pétrole brut et le gaz représentent environ 90 % des recettes totales des exportations et plus de 50 % des  recettes budgétaires. Le gouvernement prévoit une baisse de 90 % des revenus pétroliers en 2020 en raison de la chute du prix du pétrole provoquée par la faible demande. Conjugué à des pressions croissantes sur les dépenses pour atténuer les effets socio-économiques et sanitaires de la COVID–19, le déficit budgétaire devrait se creuser pour atteindre 6,7 % du PIBdans le  scénario de base, et éventuellement se détériorer jusqu’à 7,8 % si la pandémie persiste au-delà du second semestre de 2020. La baisse des exportations de pétrole va creuser le déficit du compte courant jusqu’à 4 % du PIB dans le scénario de base et 5 % dans le scénario pessimiste, effaçant l’excédent marginal qui était prévu avant la COVID–19. Malgré une amélioration  probable pour les produits agricoles en raison du début de la saison humide, la demande modérée des consommateurs et une croissance plus faible que prévu du crédit bancaire, l’inflation  devrait augmenter et atteindre 14 % en 2020 alors qu’elle était estimée à 11,1 % avant la crise.

(Télécharger Analyse détaillée Source : Rapport Perspectives Economiques en Afrique 2020 ; AfDB)

Marchés financiers

A la fin de l’année 2018, le secteur bancaire du Nigeria représentait un total actif de 102,8 Md$.

A la fin de l’année 2018, les montants des crédits distribués au secteur privé 62,2 Md$.

La bourse du Nigéria comptait 181 sociétés cotées, représentant, à la fin de l’année 2019, une capitalisation boursière de 43.9 Md$.